ASO Baobab : Imelda Wadagni rêve du titre de champion la saison prochaine

Au terme d’une assemblée générale élective, le dimanche 21 août 2022 à Lokossa, Imelda WADAGNI a été plébiscitée à la tête d’ASO Baobab pour redonner vie au club. Dans un entretien accordé à notre rédaction, elle a abordé les quatre priorités de son programme d’actions et surtout les innovations qu’elle compte apporter pour redorer le blason d’un club qui a fait rêver le Bénin.


Lors de votre déclaration à la presse après votre brillante élection à la tête d’Aso Baobab, vous avez promis des changements. Quels sont les axes prioritaires de votre programme d’actions ?


« Déjà il faut que je vous le dise, vous l’ignoriez certainement mais je suis une grande fan de sport, c’est vrai, de tous les sports même. J’ai d’ailleurs pratiqué le tennis et le judo pendant plusieurs années. C’est avec plaisir que j’ai donc pris les rênes de ce club que j’ai longtemps suivi de loin et qui a fait la fierté de Lokossa ma ville d’origine. Mon équipe et moi comptons faire tous nos efforts pour lui redonner ses lettres de noblesse. Les quatre chantiers prioritaires de notre programme d’actions sont : la création d’une société sportive pour la revitalisation de l’association , cellule de base sans laquelle tout rêve relèverait de l’utopie, la détection active de jeunes pratiquants et leur bonne prise en charge pour assurer la relève à travers un programme tel que Cercle Baobab, la formation continue de cadres techniques, vecteurs de performances et de progrès et la mobilisation des ressources financières suffisantes pour la mise en œuvre effective de nos objectifs « 

La mobilisation des ressources nécessaires suffisantes fait appel à la recherche de partenaires, que faites-vous dans ce sens ?

« Pour dérouler notre programme d’actions, nous aurons besoin de toute nature de ressources. Avec une bonne dose de communication, notre club gagnera en visibilité. Il n’y a rien de plus efficace pour accroitre l’intérêt des sponsors et mécènes à notre égard. Nos plans stratégiques de communication et de marketing sont prêts et certains partenaires ont déjà manifesté leur intérêt à nous accompagner dans nos différentes actions. Nous mettrons à profit les différentes cartes dont nous disposons.« 


Quid de la création de la société sportive pour revitaliser ASO Baobab


« Depuis quelques années déjà et sous l’impulsion du Ministère des Sports, la professionnalisation du sport gagne du terrain dans presque toutes les disciplines. C’est l’occasion de féliciter á nouveau le Président de notre fédération Sidikou Karimou pour son implication personnelle dans le développement du Handball au Bénin et le remercions de son soutien permanent. Nous ne devons pas rester en marge de ce progrès. Et déjà des pistes ont été explorées. Nous sommes bien coachés dans ce sens. Dans les prochaines semaines, vous en saurez davantage.« 


Sur le plan de la détection, quel est le plan de route ?


« La détection des talents est un aspect qui préoccupe mon équipe et moi. Sans talents, nous n’aurons pas une équipe compétitive capable de réaliser de grandes performances. C’est dans cette logique que nous lancerons dans les jours à venir, un appel à candidature pour recruter un directeur sportif capable de nous dénicher les perles rares. Nous rêvons grand. Et il va falloir compter sur ASO Baobab pour le titre la saison prochaine en Ligue Nationale Professionnelle. Nous avons déjà ciblé certains joueurs que nous continuerons à suivre jusqu’au prochain marché des transferts. Notre équipe de jeunes participe au championnat de catégorie d’âge et nous avons déjà l’œil sur certains éléments qui se démarquent. Ceci dans l’idée qu’ils renforcent l’équipe première. Lors des playoffs de la Moov Africa Ligue Pro, avec l’aide de nos techniciens qui seront sur place, nous allons cibler de nouveaux bons joueurs.« 

Le projet « Cercle Baobab », comment comptez-vous le ressusciter ?

« C’est un programme à travers lequel des talents seront aussi dénichés et révélés. Les aînés nous ont parlé de cet incroyable projet qui a disparu au fil des années. Comptez sur la dynamique de l’équipe que j’ai autour de moi pour faire renaître « Cercle Baobab ». Nous travaillerons en synergie avec les anciens dirigeants et joueurs du club pour voir dans quelle mesure adapter le projet aux nouvelles réalités du terrain. Nous formerons également des cadres dans ce sens. Nous comptons aussi sur toutes les bonnes volontés qui souhaitent accompagner le club. « 

Votre mot pour conclure

« Je vous remercie pour cette opportunité de m’exprimer. ASO Baobab fera tout son effort pour suivre le rythme du développement du handball béninois. »

Source : Entretien accordé à  24haubenin.info

READ MORE
Sidikou Karimou

Sidikou Karimou motivé : « Nous prenons l’engagement de tirer le meilleur de ce mémorandum d’entente »

Sidikou Karimou, le président de la Fédération Béninoise de Handball, lors de la signature du mémorandum d’entente entre le Bénin et la France pour le développement de la discipline a remercié le ministre des sports pour son implication sans faille à révéler le sport en général et le handball particulièrement. 

 

Je suis un président de fédération heureux

« Je suis un président de Fédération heureux. Je suis doublement heureux parce que nous avons aujourd’hui avec la signature de ce mémorandum un partenaire de référence. Je pense que le palmarès et les résultats des équipes de France de Handball masculine et féminine parlent pour la Fédération. Pour mener à bout et à bon port ce genre d’opération, nous avons besoin du soutien et des moyens. Je puis vous dire que le ministre a manifesté entièrement son adhésion au projet que nous sommes en train de mettre en place. », s’est t-il dans un premier temps réjouit avant de remercier le ministre des Sports, Oswald Homeky pour son soutien sans faille à la FBHB. 

« Nous avons l’habitude de dire ici que nous sommes la ‘’discipline chouchou’’ du ministre. J’ai eu l’occasion de le remarquer encore et je voudrais remercier monsieur le ministre pour tout ce qui se fait pour le sport mais aussi et surtout pour le Handball. Nous sommes en train de faire beaucoup de choses. Nous sommes en train de faire bouger les lignes et ce n’est pas sans vous. Nous savons que nous pouvons toujours compter sur vous pour aller encore plus loin. Pour ma part, au nom des membres du comité exécutif de la Fédération Béninoise de Handball, je voudrais dire que nous mesurons la portée de l’acte que nous posons aujourd’hui. Nous prenons ici devant vous l’engagement de tirer le meilleur de ce mémorandum pour qu’au bout de quelques années nous commencions déjà par voir les fruits des plantes que nous mettons en terre. Je voudrais donc dire encore merci au président de la Fédération Française de Handball et sa délégation d’être passés au Bénin. Nous espérons vous revoir très vite. Merci au ministre et à son cabinet pour les efforts fournis. », a-t-il conclu. 

Signature de convention avec la Fédération Française de Handball-40

READ MORE
Philippe Bana

Philippe Bana s’engage : « Nous allons aider le Bénin à être une grande nation de handball »

Fédération référence en matière de handball dans le monde, la Fédération Française de Handball (FFHB) s’est associée à son homologue du Bénin (FBHB)  afin de l’aider à atteindre son objectif de développement de la discipline. Un mémorandum d’entente a été signé le jeudi 27 octobre dernier entre le Bénin et la France pour booster le handball béninois. 

Philippe Bana, président de la FFHB s’est réjouit de l’honneur fait à l’instance qu’il dirige de nouer ce partenariat avec la FBHB. De la même manière, ce connaisseur du handball a vanté les mérites du programme gouvernemental en terme de développement du sport. Un cas qui selon lui, devait faire exemple dans toute l’Afrique.

« Vous ne pouvez pas imaginer l’honneur qui nous est fait d’être à vos côtés aujourd’hui, être aux côtés d’une Fédération pilote en Afrique, aux côtés d’un programme gouvernemental qui fait référence aujourd’hui en termes de dynamique du sport. Nous étions en visite en tant que Fédération Française de Handball sur les installations sportives. C’est un exemple pour l’Afrique, c’est un exemple pour l’Europe, c’est un exemple pour le monde. Nous sommes spectaculairement étonnés de voir tous ces efforts, toute cette politique qui va nous aider à vos côtés cher président de la Fédération Béninoise de Handball, pour avancer dans le sens de la performance. C’est avec beaucoup d’humilité que nous sommes là. Nous y sommes pour accompagner, pour aider. Nous n’avons pas de savoir extraordinaire. Nous serons simplement aux côtés de nos amis, aux côtés d’un projet qui est porté de manière magnifique pour toute l’Afrique en termes d’exemple, en termes de pilotage. », a-t-il déclaré avant d’aborder le partenariat lui même. 

« Nous allons travailler avec vous (le Bénin) sur tout ce qui relève des formations, tout ce qui relève de groupement ou de consortium. Nous serons à côtés des Fédérations Béninoises (Handball, Basketball, Volleyball, ndlr) avec les programmes gouvernementaux. Nous avons la vocation de regarder le développement de ce Handball Béninois dans les 10 années qui viennent. Nous sommes persuadés parce que nous avons beaucoup vécu ces moments de performance. Cela va aller très vite. Les graines qui ont déjà été semées depuis quatre ou cinq ans peuvent montrer des femmes et des hommes de qualité. C’est extraordinaire que nous allions passer de bons moments de Handball au Bénin dans les années qui viennent. Nous sommes heureux d’être ici avec toute notre équipe, avec tous les entraîneurs, les formateurs qui vont se succéder à vos côtés. Nous serons heureux de vous accompagner sur le chemin d’une grande nation de sport, d’une grande nation de handball. Nous avons aussi eu l’occasion de rencontrer le président de la confédération africaine de Handball qui est un béninois. Il y a là donc un terreau humain bien au-delà de la force stades et des terrains de Handball. Il y a un terreau humain sans lequel rien ne pourra se faire. Nous qui vivons avec beaucoup de pays depuis une trentaine d’années, nous avons la vision d’un Etat, d’une Fédération, d’un sport qui va aller très loin. Nous sommes très heureux d’être à vos côtés et d’être béninois.« , a-t-il conclu. 

READ MORE
Oswald Homeky

« C’est l’une des fédérations les plus sérieuses du Bénin », le clin d’œil d’Oswald Homeky à la FBHB

Le jeudi 27 octobre 2022 au ministère des affaires étrangères, un mémorandum d’entente a été signé entre le Ministère des Sports du Bénin, la Fédération Française de Handball (FFHB) et la Fédération Béninoise de Handball (FBHB) pour le développement de la discipline au Bénin. Lors de la signature de ce protocole d’accord, le patron des sports béninois Oswald Homeky a fait un clin d’œil à la FBHB.  

 

Le ministre des Sports Oswald Homeky se réjouit dans un premier temps de la signature de ce mémorandum et rassure la partie française de tout le sérieux dont fait preuve la fédération béninoise de handball. « Je vous l’ai dit et je veux le répéter, vous pouvez être sûr que vous parlez à des partenaires sérieux. Tout expert que vous allez déployer dans ce pays, tout équipement que vous allez mettre à notre disposition, tout programme que vous allez concevoir avec nous et tout franc que vous allez investir dans ce pays, vous pouvez être certain que tout cela sera géré avec beaucoup de sérieux, avec beaucoup de transparence, avec la conscience que nous avons à profiter de l’expertise de ceux qui ont fait le chemin avant nous pour réaliser le miracle sportif. Nous espérons être aussi pour vous des partenaires crédibles par la qualité de la gouvernance, par le sérieux que nous allons mettre dans la mise en œuvre de ce dont nous aurons convenu et aussi par notre détermination à faire en sorte que vous soyez fier de l’investissement que vous faites dans le pays. Le Bénin est un pays exemplaire aujourd’hui  en matière de gouvernance notamment la gouvernance sportive. Le Bénin est un pays exemplaire aujourd’hui en matière de structuration de son sport mais les performances ne viendront que dans quelques années si nous maintenons le cap. Je veux vous dire que votre investissement personnel et collectif est un investissement sur une terre fertile avec des partenaires qui ont compris les enjeux et qui sont déterminés à avancer. Vous pouvez être certain que dans quelques années, nous allons ensemble pouvoir célébrer les premiers fruits de cet effort que nous faisons.« , a déclaré le patron des sports au Bénin. 

 

Heureux et fier du travail abattu par la fédération béninoise de handball jusque là, le ministre des sports Oswald Homeky a fait un clin d’œil au comité exécutif de l’instance en charge du handball béninois.  « Je veux saisir l’occasion pour féliciter encore la Fédération Béninoise de Handball qui est l’une des fédérations les plus sérieuses de notre pays. Je veux les encourager à poursuivre l’effort qui est en cours. Je n’ai pas de gêne à ce que le monde sportif dans ses commentaires sympathiques considère que la Fédération de Handball est la ‘’Fédération chouchou’’ ou l’une des ‘’Fédérations chouchou’’ du ministre. Je crois que si vous êtes un père de famille et que vous avez un enfant qui est brillant à l’école ou qui est sérieux, lorsque vous venez à la fête de Noel, vous demandez au Père Noel de lui réserver les meilleurs cadeaux. Moi j’ai beaucoup de fierté à travailler avec vous. Nous allons continuer à fournir beaucoup d’efforts. Maintenant que nous avons établi de bonnes bases, maintenant que les questions de formations sur lesquels nous avons un déficit vont être prises en main avec nos partenaires, maintenant que nous allons avancer ensemble sur les différents volets de la structuration d’un véritable Handball professionnel, je crois qu’il ne nous reste qu’à continuer d’être sérieux au travail et nous pourrons tous ensemble être fiers. », conclut-t-il. 

READ MORE

Obtention de la Licence D IHF: Fin du stage de formation avec 100% de réussite

Du 17 au 22 octobre 2022, a eu lieu, à la Maison du Handball à Hindé, (Ex Hôtel Béatitudes), le stage de formation des entraîneurs pour l’obtention de la Licence D IHF. Au terme d’une semaine de formation, le taux de réussite a été de 100%. La cérémonie de clôture dudit stage a eu lieu dimanche, 23 octobre 2022 avec la remise des diplômes sous le regard satisfaisant du président Sidikou Karimou et du vice-président de la Fédération togolaise de handball, Ben de Souza.

Ils sont 29 entraîneurs dont une dame (Viviane Agbedé) venus du Togo (05), du Maroc (02) et du Bénin (22) à prendre part à ce stage de formation pour l’obtention de la Licence D IHF en Handball. Après six jours de travail intense (théorique et pratique), la moisson a été bonne. C’est du 100%.

«(…) Ce stage est à la limite de la perfection non seulement sur le plan organisationnel mais aussi sur le plan humain, sur le plan relation, sur le plan engagement, sur le plan qualité de stagiaires, sur le plan présence, une assiduité à 100%. Je n’ai pas d’autres choix que d’octroyer à tout le monde sans exception la licence D IHF», a déclaré l’experte Nahla Ben Brahim (de nationalité tunisienne) qui a apprécié l’ambiance tout au long du stage.

«Je suis profondément touchée par cette ambiance exceptionnelle que je garderai en tête. Une assiduité de tout le monde et un engagement y compris des personnes qui ont eu des blessures mais qui ont continué à travailler du début jusqu’à la fin», a-t-elle apprécié.

Le représentant des récipiendaires, Omear Issifou (Togo) au nom de ses pairs a remercié l’experte, la FBHB, la FTHB, la CAHB et l’ IHF pour avoir organisé ce stage qui leur a permis de décrocher la Licence D IHF. «Elle (la formatrice) nous a inculqué tout ce dont nous manquons. Nous avons beaucoup appris en tant qu’entraîneurs. Malgré les stages antérieurs que nous avons eus, cette dame nous a montré que le nouveau handball,  c’est la rapidité, l’accélération et le mental qui s’imposent», a-t-il indiqué avant de promettre de mettre en pratique et en application, tout ce qu’ils ont appris pour le développement du handball africain.

Présent à la cérémonie, le vice-président de la FTBH Ben de Souza dira
qu’ils (les stagiaires) ont été formés pour former et les invite au travail. «Faites en bon usage pour que le handball se révèle surtout en Afrique subsaharienne», a-t-il exhorté. «Aujourd’hui, vous avez une reconnaissance individuelle mais c’est maintenant que le plus dur commence», dira le président de la FBHB, Sidikou Karimou. «C’est maintenant que vous devez nous prouver que nous pouvons compter sur vous pour rendre ce que vous avez appris», a-t-il ajouté avant de les inviter à continuer de se faire former de façon continue pour que demain, il y ait une génération de handballeurs dans chacun des pays présents à la formation. Notons que les 29 récipiendaires ont reçu leur diplôme de Licence D IHF.

READ MORE

Philippe Bana, le président de la Fédération Française de Handball attendu à Cotonou

Gaël Pelletier (président du HBC Nantes) et Rock Feliho (ambassadeur et responsable marketing et développement du club) étaient à Cotonou du jeudi 13 au dimanche 16 octobre 2022 pour une visite de travail. Après la délégation du club français et dans la suite logique, c’est au tour de la Fédération Française de Handball de débarquer à Cotonou à travers la visite de travail de son président Philippe Bana prévue du mardi 25 octobre au jeudi 27 octobre 2027.

Plusieurs séances d’échanges sont prévues notamment avec le patron des sports, Oswald Homeky et l’ambassade de France près le Bénin, Marc Vizy. Avec son homologue béninois (la  FBHB), Philippe Bana aura une séance d’échange autour de la coopération entre les deux instances afin de booster davantage le handball béninois.

Photo Patrice Saucourt / L’Est Républicain

Pour rappel, Philippe Bana, né le 30 juillet 1957 à Issy-les-Moulineaux, est un entraîneur de handball, directeur technique national depuis 1999 et président de la Fédération française de handball (FFHB) à partir du 28 novembre 2020.

 

READ MORE

Partenariat HBC Nantes – FBHB : Les fiançailles en attendant le mariage !

Le président du HBC Nantes, l’un des grands clubs de handball en France, Gaël Pelletier a séjourné au Bénin du jeudi 13 au dimanche 16 octobre 2022 pour une visite de travail. Occasion pour lui d’échanger avec les autorités en charge du sport au Bénin notamment le ministère des sports et le bureau exécutif de la Fédération Béninoise de Handball (FBHB) dirigé par Sidikou Karimou.

Trouver des stratégies pour booster le développement du handball béninois. C’est l’axe principal autour duquel ont tourné les différents échanges de visite de travail du président du HBC Nantes, Gaël Pelletier, accompagné de Rock Feliho, (ancien capitaine du HBC Nantes et actuel Ambassadeur-Marketing & développement du club), cheville ouvrière de cette visite de travail. «Il y a une envie commune de travailler, une envie de progresser et de déterminer les bases de ce que l’on veut faire ensemble. Ce qu’on veut faire ensemble, c’est la formation des joueurs, des encadreurs, toutes ces choses ont été partagées. C’est avec grand plaisir qu’on a pu constater qu’on était sur la même ligne et qu’on avait les mêmes envies», a-t-il indiqué.

Pour les objectifs à court et moyen termes, il s’agira d’avoir une phase de découverte, d’appréhender la réalité du niveau et mesurer la réalité du travail qui est à faire. «A court terme, c’est de découvrir comment vous fonctionnez et travaillez et qu’est-ce que nous, on peut vous apporter. Il y a des choses que vous faites très bien et on n’a pas besoin de nous et puis, il y a peut-être des choses sur lesquelles l’expérience de HBC Nantes, l’expérience du haut niveau pourra apporter un tout petit peu et c’est toutes ces choses qu’on va essayer de faire et de mettre en avant très rapidement», a fait savoir le président Gaël Pelletier.

Sa rencontre avec le Ministre

«J’ai rencontré un homme qui connaît très bien le sport, qui a une vraie passion pour le sport et une vraie volonté de développement. C’était un échange très riche pour nous et c’était les bases de la concrétisation d’un accord qui va se faire dans les semaines à venir», dira le président Gaël Pelletier. Pour Rock Feliho, il avait ce projet de développer le handball béninois à travers sa jeunesse. «On a pu mettre en œuvre ce projet avec la venue de l’équipe U16 au Tournoi de Nantes. C’était pour moi une énorme fierté», avoue-t-il avant d’ajouter que son idée est toujours de faire quelque chose pour le Bénin et les jeunes handballeurs béninois.

Les fiançailles en attendant le mariage…

«Nous avons aujourd’hui un partenaire technique solide, le HBC Nantes, qui a fait ses œuvres et pour nous, c’est une grande opportunité pour ces fiançailles en attendant le mariage», s’est réjoui le président Sidikou Karimou. A l’en croire, c’est le début d’une belle aventure. Il a ajouté que c’est une première visite et que celle de la Fédération Française de Handball suivra d’ici quelques jours pour que de façon collégiale, la Fédération française et le ministère des Sports du Bénin puissent chapoter et apporter le soutien qui serait le leur à ce partenariat naissant et, à ce beau mariage qui forcément va changer les choses dans la gestion, dans l’organisation et la professionnalisation du handball béninois.

D’autres sujets ont meublé la visite de la délégation nantaise notamment la recherche de partenaires pour des projets de la FBHB, le plan de détection de jeunes joueurs, le handball féminin avec le projet le sport au féminin qui englobe aussi le handball et Nantes International Handball Cup pour les U16 (participation du Bénin cette année 2022 et celle de 2023 pour les perspectives). Président de HBC Nantes depuis 2008, Gaël Pelletier dit être content et très satisfait de sa visite et a promis revenir très vite pour des perspectives meilleures entrant dans le cadre du développement du handball béninois. 

READ MORE

Obtention de la licence D IHF au Bénin : Le stage de formation officiellement lancé

Le Bénin abrite du 17 au 22 octobre 2022, le stage de formation des entraîneurs pour l’obtention de la Licence D IHF. Dans ce cadre, le top a été officiellement donné ce lundi 17 octobre 2022, à la Maison du Handball à Hindé, par le 1er Vice-président de la Fédération béninoise de handball (FBHB) Serge Akakpo. Ceci, devant le président de la ligue régionale Sud, Euloge Dossou, la formatrice tunisienne, Nahla Ben Brahim, les stagiaires et les membres du Comité exécutif de la FBHB.

La formation des encadreurs est un axe important pour le développement du handball au Bénin et en Afrique. C’est pourquoi, la Confédération Africaine de Handball (CAHB) et la FBHB s’unissent pour offrir aux techniciens, les rudiments appropriés pour mener à bien le travail. Ce stage de formation vient donc à point nommé pour permettre aux entraîneurs et formateurs de décrocher le premier diplôme IHF en tant que technicien.

Ainsi, durant six jours, les stagiaires venus du Bénin, du Maroc et du Togo, sous la houlette de l’experte Nahla Ben Brahim, auront à travailler sur plusieurs thèmes aussi bien théoriques (le matin de 9h à 12h30) que pratique (dans l’après-midi de 15h à 18h au Hals de Cotonou).

Comment conduire une séance ?  Comment passer d’une séance à une autre ? Comment procéder au passage de statut d’un attaquant à un défenseur ? Comment être un défenseur actif ?, etc. Autant de thématiques que les stagiaires doivent assimiler pendant 45 heures de travail que va durer la formation ainsi que des évaluations pratiques et théoriques pour apprécier les assimilations des cours par les stagiaires.

Présent au lancement du stage, le président de la Ligue Sud de Handball, Euloge Dossou a adressé ses remerciements à la formatrice pour avoir accepté de conduire ce programme de la CAHB. Occasion pour lui d’inviter les participants à mettre le maximum possible d’énergie et de suivre rigoureusement la formation.

«Je suis honorée d’être là et très fière d’être parmi vous au Bénin pour la première fois. C’est pour moi une nouvelle expérience, j’appends aussi de chaque formation et de chaque action que je fais», dira la formatrice Nahla Ben Brahim. «Ils (les stagiaires) vont suivre. Ils vont travailler et ils seront engagés durant tout le stage. Je ne fais que ça et c’est un plaisir de le faire. Et, je veux prêter main forte à tous ceux qui aiment le handball et tous ceux qui veulent progresser. Je suis là pour vous aider avec un très grand plaisir», a-t-elle rassuré. 

Au nom du président de la FBHB Sidikou Karimou, le 1er vice-président de l’instance du handball béninois Serge Akakpo a invité les participants à être assidus, attentifs et à prendre plaisir à travers la formation pour le bonheur des milliers de jeunes béninois. 

READ MORE

Licence D IHF : L’expert Nahla Ben Brahim est à Cotonou pour la formation des entraîneurs

Après Gaël Pelletier et de Rock Feliho du HBC Nantes, le Bénin enregistre une autre bonne nouvelle. L’expert Nahla Ben Brahim a atterri à Cotonou ce dimanche 16 octobre 2022 dans le cadre de la formation des entraîneurs pour l’obtention de la licence D de l’IHF. La formation qui aura lieu à la maison du handball s’étend du 17 au 24 octobre 2022 et enregistrera la participation de stagiaires venus du Bénin et d’autres pays du continent. 

Nahla Ben Brahim, ancienne Conseiller Technique à la Direction Technique Nationale de la Fédération Tunisienne de Handball (FTHB) et ancienne handballeuse tunisienne est membre de la Commission Coaching et Méthodes à la Fédération Internationale de Handball (IHF) à coté de 5 des plus grands techniciens du monde dont Peter Kovacs (Hongrie) et Mats Olssen (Suède).

Les participants à ce stage de formation pour l’obtention du premier diplôme d’entraîneur de l’IHF, ont été sélectionnés au peigne fin par la Confédération Africaine de Handball suite à une étude minutieuse des dossiers. Pour rappel, du lundi 19 au samedi 24 septembre 2022, par le truchement du projet Sport au Féminin, des entraîneures avaient subit une première partie de formation pour l’obtention de la licence D de l’IHF, qui avait été animée par Paul Landuré. 

READ MORE